4 erreurs typiques d’un gestionnaire débutant

By mars 2, 2017 Gestion et RH
4 erreurs typiques d’un gestionnaire débutant

Les meilleurs gestionnaires sont-ils nés ainsi ou le deviennent-ils? Nous n’aurons peut-être jamais de réponse claire.

Cela dit, peu importe si un individu est né pour diriger ou s’il cultive ses instincts de meneur depuis des années, une fois gestionnaire, il fera forcément quelques erreurs typiques des débutants.

Ce n’est vraiment pas surprenant, après tout, car la gestion est un art. Il existe des dizaines de milliers de livres sur le sujet, sans parler d’une liste apparemment interminable de blogues (bien que le nôtre, bien sûr, devrait être le premier dans votre fil d’actualité). Apprendre à rendre un groupe d’employés (qu’il s’agisse de 3 personnes ou de 30) productif, innovateur, efficace et heureux représente une tâche ardue.

Donc si vous venez d’être promu ou si vous cherchez à préparer vos nouveaux gestionnaires pour le succès, voici un résumé des quatre erreurs les plus courantes à surveiller de la part d’un gestionnaire recrue et ce qu’il faudrait plutôt faire pour rectifier la situation.

Erreur de débutant  1 : Instaurer une politique globale à cause d’une pomme pourrie

Peu importe l’industrie, la culture du lieu de travail ou la qualité de la gestion, il y aura toujours une personne qui arrive constamment avec 45 minutes de retard, qui ne fait jamais de suivi avec les gens ou qui travaille à partir de la maison sans avancer quoi que ce soit. Vous pourriez vous sentir obligé de réagir en mettant sur pied une politique restrictive afin de remettre cet employé sur le droit chemin, mais pensez avant d’agir. Ne laissez pas cette pomme pourrie gâcher l’ambiance pour le reste de votre équipe. Les politiques ou règlements impulsifs qui ne sont vraiment utiles qu’à une ou deux personnes ne résoudront pas nécessairement le problème et pourraient avoir un effet préjudiciable sur l’ensemble du personnel. Cela dit, il peut être frustrant pour les autres membres du personnel de voir les actions d’un employé problématique être complètement ignorées.

Faites plutôt ceci: Pour régler le problème des pommes pourries, prenez le temps de gérer chaque personne individuellement. Rencontrez les employés seul à seul pour discuter des problèmes de rendement ou d’éthique de travail, et créez ensemble un plan d’action pour corriger le comportement. Cette approche montre que vous vous intéressez à chaque membre de votre équipe tout en indiquant que la conduite problématique ne passe pas inaperçue.

Erreur de débutant nº 2 : Adopter le mantra « Faites ce que je dis, pas ce que je fais. »

Il n’y a rien de pire que se faire dire de faire une chose et de voir votre gestionnaire faire exactement le contraire. Cela porte même un nom : la chute préjudiciable de la gestion. C’est particulièrement vrai si un nouveau gestionnaire intervient et met en œuvre de nouvelles règles ou politiques, mais ne les suit pas. C’est un problème de logique qui mènera probablement les membres de l’équipe à négliger les règles eux-mêmes, ou pire, à perdre confiance envers le gestionnaire.

Faites plutôt ceci: La règle est simple. Si une action de la part de votre personnel entraînait des réprimandes, ne la faites pas. Cela s’applique pour tout, comme prendre de longues pauses pour le lunch et sortir votre téléphone lors d’une réunion. Les employés respectent ceux qui pratiquent ce qu’ils prêchent. Si, pour une raison quelconque, il existe une règle qui s’applique aux employés, mais pas à la gestion, ou vice-versa, expliquez-le clairement à votre personnel. Et si vous ne pouvez pas l’expliquer facilement, réfléchissez à la raison pour laquelle cette différence est en place.

Erreur de débutant nº 3 : Réparer des choses qui ne sont pas vraiment brisées

Bien entendu, vous voulez avoir un impact positif lorsque vous rejoignez une nouvelle équipe dans un poste de gestion. Si nécessaire, un changement de procédure, un nouveau système, une nouvelle technologie ou un autre type de changement radical peut être une bonne chose. Après tout, parfois, il n’y a rien de mieux pour améliorer l’efficacité et la productivité qu’un regard tout neuf. Cependant, le changement est difficile. Surtout, s’il ne repose sur aucune raison en particulier, il risque de déstabiliser l’équipe ou le projet.

Faites plutôt ceci: Prenez du recul et évaluez la situation. Ne vous précipitez pas. Regardez ce qui fonctionne bien et ce qui semble, à première vue, poser problème. Ensuite, examinez de près les domaines problématiques en travaillant avec votre équipe pour savoir quelles mesures sont déjà en place pour remédier à la situation. S’il y a déjà un plan, alignez vos objectifs en conséquence pour éviter les changements inutiles.

Erreur de débutant nº 4 : Ne pas s’intéresser à l’avenir de vos employés

Ne pas discuter de leurs objectifs est l’une des plus grandes raisons pour lesquelles les employés démissionnent. Comme l’affirme Forbes, sans cheminement de carrière, impossible de fidéliser les employés. D’autant plus que les nouvelles générations entrent sur le marché du travail avec des objectifs de carrière non traditionnels à l’esprit. Il devient encore plus important pour la direction de discuter de l’avenir de leurs employés de manière continue.

Faites plutôt ceci: Le mois dernier, Mikael Meir, mentor des cadres, nous a offert ses meilleurs conseils pour être un bon meneur. L’un d’eux est bien simple : parlez à vos employés. « Posez des questions plus personnelles. Demandez à vos employés où ils veulent être dans leur carrière, et comment vous pouvez les aider », a déclaré Meir. Se soucier des objectifs de carrière d’un employé aura un impact sur les gens que vous dirigez et les fera probablement travailler plus dur.

Il existe, bien sûr, encore plus d’erreurs typiques d’un gestionnaire débutant, mais surveiller les quatre erreurs détaillées dans cet article est un bon point de départ pour devenir un meneur fiable et respecté.

 

À lire aussi:

Les jeunes patrons rendent les vieux moins productifs

9 avantages sociaux originaux pour attirer les talents

7 questions d’embauche à poser à un candidat pour connaître son vrai potentiel

_______

– Suivez Workopolis sur Twitter

Copyright Workopolis. All rights reserved.