5 gestes pour accueillir la diversité au sein de votre entreprise

Embauche et recrutement diversité

La diversité est une valeur en soi. Et dans le contexte de pénurie de talents dans plusieurs secteurs, elle peut devenir une condition de survie pour une entreprise. Quels gestes poser pour accueillir la diversité au sein de son entreprise?

« Quand on parle de diversité en entreprise, la dimension culturelle n’est que la pointe de l’iceberg, lance Cybèle Rioux, CRHA et présidente d’Alizé ressources humaines. Ça inclut aussi les femmes, les jeunes, les handicapés ; toute personne, en fait, qui ne correspond pas au modèle du groupe majoritaire. »

La diversité est donc un vaste chantier. Mais les avantages à en tirer sont nombreux, assure Lucie Houde, CRHA et présidente d’Archétypes-Inter : « On devient plus créatif et plus innovant, tout en garantissant la pérennité de l’entreprise. Et puis, avec une équipe qui reflète la diversité du marché, on est plus à même de le comprendre et de le percer. »

Voici 5 gestes pour s’ouvrir à la diversité.

Identifier les blocages

« Si on se lance dans le recrutement d’une main-d’œuvre diversifiée sans d’abord faire un examen de conscience pour expliquer l’absence de diversité dans l’entreprise, ces efforts seront voués à l’échec », prédit Cybèle Rioux.

L’intégration sera ardue, l’employé court le risque de quitter le navire et les préjugés seront renforcés, explique la conseillère. La première étape est donc de comprendre et de déconstruire ses préjugés.

Diversifier la direction

« Diversifier la composition de la direction envoie un signal très fort d’ouverture », dit Cybèle Rioux.

Lucie Houde en souligne le pouvoir d’attraction : « Les gens seront plus motivés à soumettre leur CV s’ils se reconnaissent dans l’image de l’entreprise. Ça donne un signal clair qu’ils seront bien reçus, et qu’ils auront des chances de promotion. »

Évaluer la gestion de la diversité

Une façon simple de souligner l’importance de cet enjeu est d’inclure la gestion de la diversité aux tâches et dans l’évaluation du gestionnaire, avance Cybèle Rioux. « Le gestionnaire consacre 1 ou 2 heures par semaine à l’intégration des employés, puis on évalue ses résultats. »

Sensibiliser les RH

Le recrutement « à l’aveugle » n’est pas la solution pour combattre les préjugés à l’embauche, croit Cybèle Rioux. « Si on ne fait pas le travail de sensibiliser ses RH, les préjugés refont surface d’une manière ou d’une autre », explique-t-elle. Lucie Houde mise également sur la sensibilisation dans les formations qu’elle donne : « Les RH doivent comprendre les avantages de la diversité pour mieux les communiquer au reste de l’entreprise. »

Nommer un mentor

Si l’entreprise a un devoir d’ouverture, la personne issue de la diversité doit elle aussi faire son bout de chemin, en se familiarisant avec les codes culturels de son nouveau milieu de travail.

Un geste à cet égard est de lui affecter un mentor. « Le nouvel employé a une personne ressource pour poser ses questions et s’assurer qu’il comprend les attentes de l’employeur », explique Lucie Houde.

Un défi quotidien

Même en milieu diversifié, il y a toujours le risque du cloisonnement qui demeure présent. On le voit à la cafétéria, quand chaque groupe culturel demeure à sa table…

Lucie Houde propose une consolidation d’équipe ou la tenue d’activités thématiques qui parlent à tous. « Cela peut être aussi simple que d’offrir des fruits à la pause, suggère Cybèle Rioux. Cela permet aux gens d’échanger de manière conviviale! »

-Article fourni par l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés

 

À lire aussi:

9 avantages sociaux originaux pour attirer les talents

7 questions d’embauche à poser à un candidat pour connaître son vrai potentiel

_______

– Suivez Workopolis sur Twitter

Copyright Workopolis. All rights reserved.