7 étapes pour une entrevue téléphonique réussie

entrevue téléphonique

Mener une entrevue téléphonique est un défi pour l’intervieweur comme pour l’interviewé. Oui, le fardeau repose sur le candidat, qui doit faire bonne impression (il essaie d’obtenir un emploi, après tout), mais vous travaillez également pour vendre l’entreprise et le rôle. C’est particulièrement important lorsque vous tentez de convaincre des candidats parfaits pour le poste.

Pour tirer le meilleur parti d’une entrevue téléphonique — et de chaque candidat que vous interviewez — suivez ces étapes :

1. Soyez amical. Lorsque vous discutez avec le candidat au téléphone, présentez-vous, dites-leur de quelle compagnie vous êtes, pour quel poste vous appelez et quand vous avez reçu leur candidature. Soyez formel et professionnel, mais n’exagérez pas. Plus que tout, vous devez établir une conversation cordiale qui vous permettra de vous faire une idée de la personnalité du candidat.

2. Respectez leur horaire. Demandez au candidat si c’est un bon moment et faites preuve de respect s’il ne peut pas parler lors de cet appel. Dites-lui de combien de temps vous avez besoin et soyez compréhensif s’il vous demande de le rappeler une autre fois. N’oubliez pas que tous les candidats ne sont pas au chômage. Beaucoup de gens quittent une autre entreprise, ce qui signifie qu’ils seront encore au travail lorsque vous leur parlerez. Soyez conciliant et faites de votre mieux pour éviter les conflits d’horaires.

3. Clarifiez les prérequis. Contrairement à l’entrevue vidéo, qui vous donne une meilleure chance de mesurer les compétences et la personnalité d’un candidat, une entrevue téléphonique mènera à de meilleurs résultats si elle se concentre sur les questions de compétences concrètes. Ce candidat mérite-t-il de se rendre au prochain tour? Sachez quelles compétences le rôle exige absolument et posez les questions appropriées. Renseignez-vous sur les connaissances techniques, l’expérience, les compétences acquises, la formation, l’éducation et les qualifications requises.

4. Posez des questions « coup de poing ». L’approche coup de poing est conçue pour éliminer des candidats dès le départ. Ça semble injuste? Pas tant que ça. Rappelez-vous que l’idée est de trouver les candidats qui correspondent le mieux à votre rôle et à votre entreprise. Utilisez une réunion préliminaire et le questionnaire d’embauche pour mieux définir votre candidat idéal, puis créez des questions qui vous aideront à trouver la bonne personne. Des exemples de ces types de questions peuvent varier, mais cela peut être quelque chose d’aussi simple que « Pourquoi avez-vous quitté votre dernier emploi? » et « Pensez-vous que vous êtes assez payé? » Il s’agit d’avoir une idée de la personnalité du candidat et de déterminer s’il serait un bon choix pour votre entreprise.

5. Évaluez l’intérêt du candidat. Soyez bien franc par rapport à la nature du poste. Soyez direct, donnez aux candidats une bonne idée du rôle et de ses responsabilités. Vous pouvez dire quelque chose comme : « Je suis impressionné par votre qualification, mais je pense que vous devez évaluer si ce poste vous convient. Appelez-moi vendredi et dites-moi ce que vous aurez décidé. » Cela donne aux candidats une chance de réfléchir et de décider s’ils sont à l’aise avec le rôle et l’entreprise.

6. Demandez-leur s’ils ont des questions. Puisque vous êtes honnête par rapport au poste, donnez à vos candidats la possibilité de poser autant de questions que possible. Non seulement cela les aidera à prendre une décision éclairée sur la poursuite du processus d’entrevue, mais cela donnera également une bonne première impression de votre entreprise et de ses pratiques. Il va sans dire que vous devriez répondre à toutes les questions le plus honnêtement possible. Si vous n’avez pas toutes les réponses, notez-le et promettez de leur revenir rapidement.

7. Expliquez les étapes à venir. Remerciez le candidat de son temps et de son intérêt pour le poste. Dites-lui à quoi s’attendre. Par exemple : « Nous allons composer une courte liste de candidats que nous voulons rencontrer en personne. Nous communiquerons avec ces gens d’ici lundi matin. Encore une fois, je vous remercie de l’intérêt que vous portez à notre entreprise et à ce poste. »

Soyez conscient du ton de votre voix et évitez tout ce qui pourrait être interprété comme inapproprié. Rappelez-vous que le sarcasme peut ne pas bien se traduire et qu’il n’y a pas de langage corporel grâce auquel évaluer la réaction d’une personne. Soyez amical et professionnel, et restez concentré. Vous représentez l’entreprise, et en tant que recruteur, cette personne conviendrait-elle à l’entreprise qui vous emploie?

 

À lire aussi :
4 stratégies de recrutement à jeter aux oubliettes
Quelles questions poser aux références?
8 erreurs d’entrevue que font les gestionnaires d’embauche
Les 10 questions d’entrevue les plus révélatrices

_______

– Suivez Workopolis sur Twitter

Copyright Workopolis. All rights reserved.