Comment accueillir un nouveau collègue le mieux possible?

Embauche et recrutement

Un nouveau collègue vient de rejoindre l’équipe. Comment l’accueillir pour que son intégration se fasse le mieux possible?

C’est en fait très simple: il faut lui fournir le plus rapidement possible un maximum de renseignement sur son nouvel emploi !

La première étape sera bien sûr celle de la signature du contrat de travail. « C’est l’aspect le plus formel, mais on n’a pas le choix ! » indique Gilles Simard, professeur titulaire au département d’organisation et ressources humaines à l’UQAM et conseiller en ressources humaines agréé.

Ensuite, on indique à son nouvel employé comment faire son travail, ce qu’on attend de lui et les ressources dont il dispose. Mais on ne doit pas s’arrêter là. « Après les formalités viennent les aspects social et culturel de l’entreprise. Ce n’est pas toujours facile à faire, mais c’est nécessaire », note Gilles Simard, qui ajoute que cette procédure d’intégration sera variable d’une entreprise à l’autre.

Autrement dit, il faut s’assurer que le nouvel arrivant s’intègre. « Cette personne doit être partie intégrante de l’équipe et cadrer avec notre entreprise. En l’aidant à s’intégrer rapidement, on pourra observer si cette personne est plutôt habituée de travailler en solitaire plutôt qu’en équipe et ne pas nécessairement se trouver à la bonne place », donne le conseiller en exemple.

Processus d’intégration

On s’assurera donc de mettre le nouvel employé en contact avec les personnes des autres départements avec qui il aura affaire, du service de comptabilité au représentant commercial. On peut lui indiquer qui est son collègue expérimenté dans l’équipe pour accélérer le transfert des connaissances organisationnelles. Le présenter également au collègue le plus débutant (après lui-même) peut servir afin de partager son expérience récente d’intégration.

On peut aussi planifier des rencontres avec notre nouvel employé et des intervenants clés les premières semaines pour faire des suivis du processus d’intégration.

Comment accueillir… un nouveau patron?

Quand la recrue est notre supérieur direct, on doit mettre l’épaule à la roue afin de faciliter son intégration dans l’équipe… en prenant soin toutefois de tirer (délicatement) les bonnes ficelles.

On doit en effet faire en sorte que ce nouveau patron ne croie pas qu’on essaie de le mettre dans notre poche dès la première rencontre !

D’abord, évitez de profiter de la situation pour lui présenter vos doléances. Vous ne serez pas la seule personne à le rencontrer au cours de cette première journée de travail. Concentrez-vous sur les choses essentielles à savoir en ce qui vous concerne, et soyez à son écoute afin de cerner le genre de patron qu’il est.

Pas le choix : un patron demeure un patron, et il faut s’adapter à ses préférences et ses manières de faire. Faites-lui part éventuellement de vos idées de développement pour l’entreprise afin d’établir une connexion avec lui. Et surtout, demeurez honnête en tout temps !

Selon Gilles Simard, l’intégration d’un nouveau patron est plus « technique » que celle d’un nouveau collègue. « Mais on présume que ceux qui l’ont choisi savent ce qu’ils font ! » s’exclame-t-il.

Copyright Workopolis. All rights reserved.