Comment gérer la romance (technologique) au bureau

By janvier 9, 2018Gestion et RH
Gestion et RH Comment gérer la romance (technologique) au bureau

Même dans le monde actuel des applications mobiles et des sites de rencontres, de nombreuses personnes vivent encore une romance au travail.

Selon l’enquête 2017 Office Romance de Vault, un peu plus de la moitié des répondants ont vécu une romance en milieu de travail. Même si bon nombre d’entre eux ont avoué avoir eu des relations occasionnelles ou des contacts physiques avec leurs collègues, 16 % ont déclaré avoir vécu une relation à long terme et 10 % ont dit avoir rencontré leur conjoint ou leur partenaire au bureau.

Et, selon les chercheurs, ces expériences de rencontres (du flirt à la rupture) se déroulent souvent au moyen de la technologie.

« La technologie est utilisée pour commencer et terminer la relation, et de plusieurs façons, comme chercher l’autre sur Google ou lui envoyer des textos, explique Sean Horan, professeur agrégé de communication à la Texas State University. Ce qui devient vraiment intéressant d’un point de vue technologique, c’est ce qui se passe lorsque la technologie que les gens utilisent est liée au lieu de travail, comme l’intranet, le courrier électronique de l’entreprise ou un téléphone d’entreprise. »

Selon Sean Horan, qui a publié plusieurs études sur l’amour au travail, le phénomène est plus courant que le pensent les employeurs. Qu’il s’agisse du canal Slack de votre bureau ou du courriel de votre entreprise, vous pouvez parier que les employés flirtent et trouvent l’amour.

« Mais si les gens l’utilisent pour avoir des relations physiques ou rompre, cela pourrait devenir un problème de ressources humaines », dit Sean Horan.

Alors, comment devriez-vous gérer la romance de bureau, en particulier quand cela se passe au moyen de la technologie de l’entreprise ? Selon les experts, il y a certaines choses que les gestionnaires et les employés devraient garder à l’esprit.

Ayez un œil sur l’utilisation de la technologie

Si les membres de votre équipe ont tous des téléphones intelligents de bureau ou utilisent la messagerie interne, il y a de fortes chances qu’ils communiquent entre eux pour autre chose que le boulot. Des politiques doivent donc être mises en place pour s’assurer que l’utilisation de la technologie demeure appropriée, pour éviter, par exemple, le harcèlement.

« Une entreprise peut encadrer le type de communication autorisée au moyen de sa technologie », dit Sean Horan.

Et les travailleurs, ajoute-t-il, doivent être responsables de leur utilisation de la technologie. Si vous souhaitez utiliser votre téléphone pour des raisons personnelles, utilisez un appareil personnel. « C’est une séparation du travail et de la vie personnelle », explique-t-il.

Exigez que les relations au bureau soient divulguées dans des limites raisonnables

Les experts s’entendent pour dire que les relations en milieu de travail doivent être divulguées afin de s’assurer qu’il n’y ait pas de ressentiment ou de conflit d’intérêts. Cela dit, c’est une bonne idée d’avoir en place des politiques pour déterminer ce qui devrait être révélé aux ressources humaines ou à un gestionnaire, et quand cela devrait l’être.

Cela peut être difficile, convient toutefois Sean Horan : « Si vous vivez une relation amoureuse sur le lieu de travail, que vous êtes sortis ensemble deux fois et que ces rendez-vous étaient respectueux, voulez-vous vraiment l’annoncer ? Si vous exigez que les gens divulguent la relation après deux rendez-vous, vous les forcez à officialiser une relation tandis qu’ils ne savent peut-être pas eux-mêmes où ils en sont. »

De plus, selon M. Horan, les romances moins sérieuses au travail peuvent être encore plus difficiles à aborder. « Est-ce qu’une histoire d’un soir doit être mentionnée ? Qu’en est-il de la dignité et de la vie privée de quelqu’un ? »

Quelle que soit la décision d’une entreprise, celle-ci devrait la mettre par écrit sous la forme d’une politique officielle de romance en milieu de travail.

« Nous savons que les gens réagissent généralement mieux à la révélation personnelle d’une histoire d’amour en milieu de travail, dit M. Horan, que s’ils l’entendent par commérage ou qu’ils se font prendre en flagrant délit, qu’ils sortent ensemble ou qu’ils s’embrassent dans le garage… »

N’interdisez pas complètement la romance de bureau

« Il existe des raisons légales claires pour lesquelles les employeurs et les organisations se dotent de directives strictes sur les relations dans l’armée, entre médecins et patients, enseignants et élèves, thérapeutes et clients », explique la chercheuse Fiona Wilson, professeure de comportement organisationnel à l’Université de Glasgow. Cependant, le consensus semble être qu’une interdiction complète dans toutes les organisations est impossible à appliquer. »

Selon Charles A. Pierce, professeur agrégé de gestion au Fogelman College of Business and Economics de l’Université de Memphis, certains employeurs ont développé des « politiques de relations consensuelles au bureau ». Bien que les politiques autorisent tout à fait les histoires d’amour consensuelles, dit-il, elles stipulent des limites et fournissent des processus permettant aux collègues de se plaindre ou d’exprimer leurs préoccupations.

Sean Horan est d’accord pour dire qu’une interdiction totale n’a tout simplement aucun sens. Il ne faut pas non plus s’attendre à ce que les employés évitent de tomber amoureux près de la machine à café, ou sur le groupe de messagerie du bureau.

« Les gens passent de moins en moins de temps à s’adonner à des activités de loisir et plus de temps au travail, dit-il. Le lieu de travail est presque devenu le lieu le plus propice pour rencontrer des gens. »

 

À lire aussi :

Des clés pour gérer des employés au comportement toxique

Votre entreprise est-elle attirante pour de futurs candidats?

Le recrutement : miroir et marketing de l’entreprise

Comment faire face aux absences répétées d’un collaborateur ?

_______

– Suivez Workopolis sur Twitter

Copyright Workopolis. All rights reserved.