Comment réveiller le leader d’équipe qui sommeille en vous?

Engagement des employés Comment réveiller le leader d’équipe qui sommeille en vous ?

Si vous pensiez que seuls les dirigeants sont des leaders, détrompez-vous : il n’est pas nécessaire d’avoir un titre officiel pour se comporter comme un chef de file ! Voici quelques conseils pour vous permettre de développer un véritable leadership.

Le leader inspire autant par ses compétences professionnelles que par son sens de l’éthique irréprochable ; c’est un meneur. Que vous occupiez ou non un poste de responsabilité, cela ne vous empêche pas de devenir un leader dans votre domaine.

Pierrette Desrosiers, psychologue, conférencière et coach en entreprise, définit le leader comme « un individu tourné vers les personnes qui l’entourent et préoccupé par le bien-être des autres avant le sien ».

Afin de devenir crédible dans votre environnement professionnel en tant que leader, Pierrette Desrosiers conseille tout d’abord de vous intéresser naturellement aux besoins des autres et d’être à l’écoute. L’empathie est donc une qualité essentielle. Un bon leader est capable de prendre en considération l’avis de ses collègues et surtout d’accepter les critiques.

« Il s’agit ensuite d’être cohérent dans vos actions, dit-elle. Vous devez être également un motivateur hors pair, capable d’élever les aspirations de chacun », ajoute la coach.

Mais devenir un leader exigera de vous bien plus que des qualités émotionnelles. « Vous devez devenir un expert dans votre domaine afin de prouver votre leadership, précise Pierrette Desrosiers. Avoir une grande confiance en vous vous aidera à mieux faire passer vos idées. »

Et pour prouver que votre parole a de la valeur, il faudra mener vos actions jusqu’à terme. Assurez-vous de modérer vos promesses afin d’accomplir vos tâches plus facilement !

Le charisme : une arme à double tranchant ?

Le charisme est souvent l’arme fatale des leaders. Il se traduit par une présence qui en impose, une prise de risque, du courage, un impact sur son entourage, un enthousiasme communicatif et (parfois) un certain narcissisme.

Beaucoup d’entreprises sont à la recherche de leaders charismatiques, pour plusieurs raisons. D’abord, le charisme fait gagner du temps, car moins d’efforts sont nécessaires pour convaincre, et les gens charismatiques suscitent un effet fédérateur : ils donnent envie à chacun de s’impliquer dans un projet commun.

Le charisme n’est pas gage d’éthique pour autant. Il ne rend pas les leaders meilleurs et n’augmente en rien les qualités professionnelles.

Pierrette Desrosiers met d’ailleurs en garde contre le leader narcissique. « Au contraire du leader transformationnel, qui se soucie de l’intérêt des autres avant le sien, le narcissique sera centré sur ses propres préoccupations. » Un groupe ne va pas bien loin dans ces conditions !

Bref, il faut se méfier de « l’écran de fumée » : la confiance en soi qui émane d’un leader charismatique peut parfois faire oublier son manque de compétences…

Copyright Workopolis. All rights reserved.