De qui le Canada a-t-il besoin?

Engineer/Construction worker

En fonction des diplômes ou de la profession qu’il exerce, un immigrant a plus ou moins de chances d’être reçu au Canada. Quels sont les diplômes ou professions qui pourraient accélérer l’entrée au Canada des immigrants?

« Immigrer au Canada de manière permanente est excitant. Par contre, vous devez tenir compte de plusieurs choses avant de présenter une demande de résidence permanente. » Le site d’Immigration Canada vous accueille avec cet avertissement. Et effectivement, il y a de nombreux paramètres à considérer pour ceux qui veulent s’installer et travailler au pays.

« Il n’y a pas de meilleures façons d’immigrer, mais des programmes suivant le pays d’origine, les diplômes, la profession, la situation familiale et les métiers les plus demandés », explique Stéphane Aublet, parajuriste et technicien juridique au cabinet Fasken Martineau.

Le gouvernement fédéral met d’ailleurs à disposition de ceux qui voudraient immigrer un questionnaire en ligne : « Venir au Canada ». Une trentaine de questions pour cerner votre profil et vous aiguiller dans la bonne demande à présenter : nationalité, âge, raison de l’immigration, avoir net, expérience de travail, état civil et, bien sûr, maîtrise des langues officielles du pays.

L’immigration à la québécoise
Le portrait se corse lorsque l’on considère venir s’installer au Québec. C’est la seule province qui fait sa propre sélection et choisit ses candidats. Comme pour les impôts, il y a un processus double et les immigrants se voient trier grâce à un système de points. Et c’est là que l’expérience professionnelle ou les diplômes peuvent faire une différence entre les candidats sélectionnés et ceux qui ne le sont pas.

Le 24 février dernier, le ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles du Québec a établi une nouvelle liste de 44 professions admissibles au traitement simplifié. C’est-à-dire que les candidatures des demandeurs qui exercent l’une d’entre elles sont traitées plus rapidement puisque ces secteurs font face à des pénuries de main-d’œuvre.

Les catégories professionnelles les plus demandées sont sans surprise, « Sciences naturelles et appliquées et domaines apparentés » avec 29,55 % (13 sur 44) avec des emplois comme ingénieur civil, ingénieur mécanicien ou ingénieur informaticien, et le secteur de la santé (27,27 %) avec 12 professions sur un total de 44, dont médecins spécialistes, omnipraticiens, pharmaciens et infirmiers.

Viennent ensuite les catégories « Métiers, transport et machinerie » (11,36  %), « Affaires, finances et administration » (9,09 %), « Sciences sociales, enseignement, administration publique et religion » (9,09 %), « Gestion » (6,82 %), et enfin « Arts, culture, sports et loisir », « Secteur primaire » et « Vente et services » obtiennent chacun 2,27 %, avec 1 profession admissible sur un total de 44.

Top des tops
Le Canada possède également sa propre liste pour les travailleurs qualifiés. Ces 24 professions sont admissibles dans le cadre du nouveau Programme des travailleurs qualifiés en vigueur depuis le 4 mai dernier.

Les domaines sont variés et reflètent, à l’instar de la liste des 44 professions québécoises, les besoins les plus criants en terme de main-d’œuvre au pays.

Tout compte fait, une dizaine de professions se retrouvent à la fois dans les listes québécoises et canadiennes :

1.    Ingénieur civil
2.    Ingénieur mécanicien
3.    Ingénieur en aérospatiale
4.    Ingénieur informaticien (sauf ingénieur et concepteur en logiciel)
5.    Programmeur et développeur en médias interactifs
6.    Audiologiste et orthophoniste
7.    Physiothérapeute
8.    Ergothérapeute
9.    Technologue médical
10.    Inhalothérapeute, perfusionniste cardiovasculaire et technologue pulmonaire
11.    Technologue en radiation médicale

Pour Stéphane Aublet, si les deux meilleures portes d’entrée pour immigrer au Canada demeurent le travail et les études, les métiers ci-dessus sont un excellent début pour évaluer sa candidature à l’immigration, mais ne font pas tout quand vient le temps d’évaluer le profil complet du candidat.

Sources :
Ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles :
http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/employeurs/embaucher-temporaire/travailleur-specialise/demarche-simplifiee.html

Citoyenneté et Immigration Canada
http://www.cic.gc.ca/francais/ministere/media/documents-info/2013/2013-04-18.asp

Copyright Workopolis. All rights reserved.