Des activités de consolidation d’équipe originales, en voulez-vous ?

By décembre 7, 2017Gestion et RH
Gestion et RH

Conduire une Formule 1 ou créer un cocktail en équipe… Ce ne sont pas les activités de consolidation d’équipe qui manquent ! Voici des idées pour tous les goûts et pour tous les budgets.

Le sport, ce grand rassembleur

Cours d’escalade, rafting, soccer, balle-molle… Les avantages du sport d’équipe n’ont plus à être démontrés. Le bateau dragon d’H2oplayground en est un bon exemple, puisque la coordination de groupe permet de faire avancer l’embarcation.

Même ceux qui ne prennent pas directement part à l’activité peuvent s’impliquer à leur façon. C’est ainsi que l’entreprise de génie logiciel GSoft a profité d’un match de hockey où s’affrontaient deux équipes lors de sa Classique hivernale pour inviter tous les autres employés à encourager les participants depuis les gradins.

Version économique : Un tournoi de ping-pong (c’est quand même un sport olympique !), voilà une activité où les moins sportifs pourront démontrer leurs aptitudes stratégiques sans s’éreinter.

Les activités collaboratives

Les cours de cuisine et les jeux d’aventure ont la cote auprès des employés. De nombreuses expériences immersives ont poussé à Montréal ces dernières années. On n’a qu’à penser à A/Maze et à Échappe-toi, où des équipes doivent résoudre des énigmes pour s’échapper. Non seulement ces jeux permettent-ils de découvrir les forces de chacun, mais ils poussent les membres à se concerter pour trouver une solution.

Version économique : « Nous avons organisé des jeux d’habileté pour rallier nos troupes pendant les Jeux olympiques. Pour une semaine complète d’activités, nous n’avons pas dépensé plus de 100 $ », souligne Catherine Salvail, responsable médias et visibilité chez GSoft.

Une dégustation de petits plats concoctés par les collègues ou la création d’un cocktail par équipe lors d’un 5 à 7 constituent des solutions de rechange intéressantes aux cours de cuisine parfois dispendieux. 

Se ressourcer en groupe

Quoi de mieux que de souligner la fin d’une période de travail intensive où tout le monde a mis les bouchées doubles pour se détendre en groupe ? L’été dernier, l’équipe de CDK Global a notamment loué un chalet près d’un lac pour joindre l’utile à l’agréable et profiter de balades en bateau et de repas préparés en groupe, tout en faisant le point sur certains dossiers.

Version économique : Un pique-nique dans un parc où chacun apporte un plat ou une soirée cinéma pour regarder une trilogie célèbre.

S’unir pour la bonne cause

L’agréable sentiment d’aider autrui est contagieux. L’organisation d’un rallye, d’une marche ou d’une course pour soutenir une cause rapproche les employés en plus d’être peu coûteuse. Il peut s’agir d’organismes auxquels l’entreprise s’associe ou encore d’une initiative personnelle.

Les élans spontanés

Il n’est pas toujours nécessaire que l’activité figure officiellement au calendrier pour produire l’effet de cohésion souhaité. « Des équipes de notre entreprise ont lancé l’idée d’un combat de fusil à l’eau sur l’heure du lunch une semaine à l’avance », raconte Catherine Salvail.

Pour que de telles initiatives se mettent en place, l’entreprise doit y mettre du sien. « La direction nous donne accès aux espaces, au lounge et au matériel, même aux ressources comme les designers graphiques, pour laisser libre cours à ce genre d’initiative et en faire la promotion à l’aide d’affiches », ajoute-t-elle.

Enfin, il faut se rappeler que la clé réside d’une part dans la variation des plaisirs pour rejoindre tous les types de personnalités, d’autre part dans une certaine fréquence pour permettre à tous de se reprendre s’ils n’ont pas pu participer à l’une des activités.

 

À lire aussi :

Votre entreprise est-elle attirante pour de futurs candidats?

Le recrutement : miroir et marketing de l’entreprise

Comment faire face aux absences répétées d’un collaborateur ?

_______

– Suivez Workopolis sur Twitter

Copyright Workopolis. All rights reserved.