Équitation pour gestionnaires

By septembre 24, 2012Gestion et RH
Gestion et RH

Plusieurs études le montrent : la qualité du superviseur immédiat à un impact direct sur la qualité du travail effectué par les employés. Pour faire de vos cadres de réels moteurs d’équipe, pourquoi ne pas faire appel aux chevaux?

Être un bon gestionnaire demande des capacités multiples. Des qualités purement techniques, bien sûr. Comme son titre l’indique, le « gestionnaire » doit être capable de s’occuper de l’aspect administratif, d’établir des objectifs réalistes et cohérents avec l’ensemble de la stratégie de l’entreprise tout comme avec les moyens techniques et humains dont il dispose; tout cela dans une optique de profit.

 

Mais ces qualités professionnelles ne sont rien sans d’excellentes capacités relationnelles.

 

Le cheval en miroir

Selon Guillaume Antoine, précurseur et spécialiste de la formation en coaching à l’aide de chevaux, cofondateur de Horses & Coaching, ce qui fait la qualité d’un gestionnaire est sa faculté de fédérer les énergies et les talents vers l’aboutissement d’un projet. Le cadre doit être un expert en coopération, un personnage rassembleur apte à communiquer clairement et à se positionner au plus juste.

 

La méthodologie appliquée par Horses & Coaching, adaptée en séminaire, repose sur le miroir particulier qu’offre le cheval à l’être humain. L’attitude et la communication via le langage non corporel sont ici au centre du travail.

 

Guillaume Antoine explique que « le cheval s’avère accélérateur et facilitateur d’une prise de conscience de nos modes relationnels spontanés et interpelle notre cohérence interne. » Il ajoute que si une méthode conventionnelle, d’homme à homme, peut permettre d’arriver à des conclusions similaires, cela prendrait plus de temps et ne serait pas exempt d’une certaine part de subjectivité tout comme de jugement. « Le cheval ne juge pas et ne tourne pas autour du pot. Ce sont cette justesse, cette spontanéité et cette authenticité qui amènent autant d’efficacité. »

 

Expert en communication non verbale, le cheval répond immédiatement à nos comportements liés à une fonction autoritaire, sans chichi. Il ne laisse donc pas de place au doute et permet de prendre conscience rapidement de notre capacité à faire passer clairement un message.

 

Apprendre le pouvoir

Les qualités humaines nécessaires à un bon gestionnaire ne sont pas forcément innées. Le rôle de chef d’équipe amène des responsabilités fortes, souvent nouvelles, auxquelles le cadre n’a pas forcément été préparé, explique Guillaume Antoine. « Peu de cadres sont réellement formés au management. Souvent, on devient cadre à cause des circonstances, via une promotion ou l’augmentation du niveau de compétences, sans avoir forcément été accompagné et formé à cette dynamique bien particulière. »

 

Il est donc important pour l’entreprise de pouvoir évaluer les qualités spécifiques au management que possèdent certains membres de son personnel et d’investir dans leur formation. « On confond bien souvent les compétences (techniques) et les aptitudes managériales. Il est indispensable à la bonne marche d’une entreprise d’assurer en amont de la prise de fonction des formations solides autour de la communication, de l’autorité et de la coopération, les trois piliers qui constituent le management », conclut Guillaume Antoine.

 

Horses & Coaching bénéficie de 14 ans d’expérience dans le domaine. Pour les plus sceptiques, sachez qu’aux États-Unis, des formations sont offertes aux psychologues pour utiliser l’interrelation avec le cheval en thérapie.

 

 

En savoir plus :

www.horsesandcoaching.com

www.coachfederation.org

 

 

Copyright Workopolis. All rights reserved.