La prime de fin d’année : le guide du propriétaire d’une petite entreprise

Rémunération et avantages sociaux La prime de fin d’année

Alors que l’entreprise continue sa mutation afin de refléter l’évolution de la main-d’œuvre actuelle, la question des primes de fin d’année reste, elle, quelque peu épineuse. Il arrive souvent que de jeunes entreprises à la recherche d’une stabilité financière renoncent complètement à verser des primes en espèces, tandis que, dans les sociétés plus traditionnelles, ces dernières sont ancrées dans le système au point d’être considérées comme faisant partie de la rémunération annuelle d’un employé. Inutile d’analyser trop en détail les tendances évolutives du milieu de travail pour affirmer que les primes rendent les employés heureux et améliorent le maintien de l’effectif. Qui plus est, il n’est pas nécessaire qu’elles vous ruinent.

Concernant les primes de fin d’année, moyennes et normes sont difficiles à préciser. Chaque société est unique, et dans les petites entreprises, l’approche vis-à-vis de l’engagement, de la rémunération et des avantages sociaux des employés, varie considérablement. Voici quelques types de primes susceptibles de vous aider à choisir l’option qui convient à votre entreprise.

Pendant tout le processus, il faut garder à l’esprit que la communication revêt une importance clé. Quel que soit le système que vous choisissez, soyez prêts à répondre aux questions que vous poseront immanquablement les employés, comme : Pourquoi avez-vous fixé ce montant ? Pourquoi un tel a-t-il reçu davantage? Préparez-vous donc à leur répondre honnêtement et clairement. Mettre en place un système équitable, voilà ce qu’il faut faire pour être sûr que tous les employés se sentent appréciés : la raison-même de la prime de fin d’année en premier lieu.

Voici un récapitulatif des différents types de primes de fin d’année :

Le montant fixe

Selon ce type de prime de fin d’année, tout le monde touche le même montant. Excellente option pour que règne un esprit de camaraderie chez les employés et faire une distinction claire entre ce gage d’appréciation au moment des Fêtes et tout ce qui a à voir avec le salaire ou le rendement. Lorsque vous choisissez un montant, n’oubliez pas que vous établissez une norme pour les années à venir. Il vous faudra augmenter la prime de cette année l’année prochaine, sans cela vos employés voudront que leur donniez une bonne raison de ne pas l’avoir fait.

Un pourcentage du salaire

Autre option qui permet en général de maintenir des rapports courtois entre les employés : une prime en fonction du salaire. Selon cette option, tous les employés reçoivent par exemple 1,5 pour cent de leur salaire annuel, soit en principe deux semaines de salaire, voire quatre, ce qu’on appelle quelquefois un « 13e mois de salaire ». Ce type de prime, comme la prime de fin d’année fixe, permet que chaque employé sache précisément pourquoi tel montant lui a été attribué alors qu’un autre employé assis à côté de lui a peut-être reçu plus (bien que cela puisse susciter un vaste débat sur les écarts salariaux).

La prime basée sur le rendement

Une prime de fin d’année se fondant sur l’évaluation du rendement est un exercice délicat, mais le message général est positif : tout le personnel devrait aider l’entreprise à atteindre ses buts et ses objectifs. Toutefois, l’évaluation du rendement étant de plus en plus considérée comme un outil de production inefficace, il peut être problématique de l’aligner sur les primes de fin d’année. Il vaudrait mieux baser la prime sur les commentaires faits tout au long de l’année ; ainsi, la quantité de félicitations (ou d’étoiles, ou d’accolades, etc.) qu’un employé obtient influe sur l’importance de sa prime de fin d’année.

La participation aux bénéfices

Il s’agit d’une combinaison de ce qui précède : une partie des bénéfices de l’entreprise sont mis de côté et répartis uniformément dans l’ensemble du personnel. Elle offre d’une certaine manière le meilleur des deux mondes en gardant les choses justes et équitables, et encourage aussi les employés à avoir l’impression de participer au succès de l’entreprise. Un élément majeur dans ce type de prime est à nouveau la communication : il se peut que les employés ne comprennent pas toujours clairement comment l’entreprise se porte au plus haut niveau. Si les bénéfices et, par voie de conséquence, les primes diminuent d’une année sur l’autre, assurez-vous d’en informer votre personnel le plus tôt possible. Si c’est le cas, soyez prêt à ce que le moral des employés en prenne un coup et associez le message à quelques activités visant à développer un esprit d’équipe, ou à un événement stimulant la productivité pour maintenir l’engagement des employés et les motiver à améliorer les profits au cours de l’année à venir.

La prime de reconnaissance (également appelée alternative à un paiement en espèces)

Si le budget prévu pour les primes est limité, faire un cadeau aux employés, comme un certificat-cadeau, des billets de cinéma, un abonnement à un magazine, voire une bouteille de vin, est une bonne option. Une belle attention qui sera par ailleurs probablement plus appréciée que l’équivalent en espèces (le prix moyen de ces cadeaux est inférieur à 100 $, d’après ce sondage). Le cas échéant, joignez-y une note manuscrite. Certes, cela vous prendra un peu de temps, mais cette attention portera ses fruits. Pour ce qui est d’autres solutions de rechange à une prime de fin d’année en argent, envisagez d’offrir au personnel un congé supplémentaire rémunéré, ou de mettre en place des horaires souples pendant la période des Fêtes.

Quel que soit le type de prime que vous choisissiez, l’objectif est le même : l’appréciation des employés. Utiliser les jours fériés à la période des Fêtes comme excuse pour que les employés se sentent valorisés (en espèces ou autrement) portera inévitablement ses fruits tout au long de l’année.

 

À lire aussi:

Des avantages plus avantageux qu’une augmentation de salaire

Comment l’intelligence artificielle change-t-elle le recrutement ?

L’auteur du fameux mémo chez Google aurait-il dû être congédié ?

 

_______

– Suivre Workopolis sur Twitter
– Afficher une offre d’emploi sur Workopolis maintenant

Copyright Workopolis. All rights reserved.