Muscler sa culture d’entreprise

By octobre 5, 2012 Gestion et RH

Qu’ont en commun Cascades, la Banque Laurentienne, Pratt & Whitney Canada, SEMAFO et la Banque Nationale? Outre que ces cinq sociétés sont québécoises, elles se sont toutes retrouvés en 2011 sur la liste Canada’s 10 Most Admired Corporate Cultures pour le Québec et l’Atlantique. Et vous, comment renforcez-vous votre culture d’entreprise?

 

Avant d’être l’un des lauréats de ce concours pancanadien, chaque entreprise doit bien évaluer les comportements à privilégier, les directions à prendre, mais surtout définir ses « valeurs », puisque « la culture d’entreprise ce sont les valeurs mises de l’avant autour desquelles les gens se rassemblent », explique Pierre Lainey, maître d’enseignement au Service de l’enseignement du management à HEC Montréal.

Qui plus est, ces valeurs doivent « permettre à l’entreprise de progresser et d’identifier les comportements à privilégier », précise Jean-Pierre Lauzier, conférencier, formateur, et expert-conseil chez JPL Communications. Sorte de boussole de la vitalité des organisations, elle est imbriquée dans la structure même de l’entreprise, et toutes en possèdent une, ajoute M. Lauzier, peu importe si la démarche est délibérée ou pas.

Pierre Lainey abonde dans le même sens : « Qu’on le veuille ou non, la culture d’entreprise existe. Les valeurs peuvent être explicites, ou représenter une dimension cachée, ce ne sont pas seulement les comportements, mais tous les détails qui la définissent et font la différence ». Comment alors l’affirmer et la renforcer?

 

De haut en bas

 

Plusieurs méthodes existent pour renforcer sa culture d’entreprise, mais toutes reposent sur le même principe : c’est aux dirigeants d’amorcer le mouvement. « Le travail se fait de haut en bas et si tout le monde peut y contribuer, ce sont les valeurs au quotidien qui la déterminent en fin de compte », précise M. Lauzier qui associe également une culture d’entreprise forte et compétitive au bien-être ressenti par les employés.

Les dirigeants doivent affirmer clairement les valeurs à mettre de l’avant : « Sortez de l’ambiguïté et entourez-vous de personnes qui partagent vos valeurs. N’ayez pas peur de les annoncer à vos clients et à vos employés », souligne M. Lainey, mais surtout, « assurez-vous que vos comportements et votre discours reflètent ces valeurs ».

 

C’est la haute direction qui donne le ton et s’organise pour que les employés adoptent leurs valeurs et visions. Comment fait-on cela? M. Lainey croit que trois ou quatre valeurs dominantes sont suffisantes et que celles-ci doivent bien épouser l’environnement et le contexte d’affaires afin que l’entreprise puisse se distinguer dans son domaine.

Au travail

Conseiller auprès des organisations, Jean-Pierre Lauzier distingue quatre étapes pour affirmer et renforcer la culture de son entreprise :

1. Établir les objectifs à court et long terme. Déterminer des objectifs tangibles (p. ex. augmenter les ventes de 8 % en 2 ans), et des objectifs intangibles (mission, comportements, valeurs, etc.).

2. Analyser le pourquoi des objectifs dans le but de susciter la mobilisation dans l’organisation.

3. Dresser un plan d’action : c’est le chemin à parcourir vers l’atteinte des objectifs.

4. Faire preuve de rigueur pour s’assurer une saine progression.

S’attarder sur la culture de son entreprise, que ce soit pour la renforcer ou la modifier, est un marathon. « Il ne faut pas négliger que cela prend du temps, et comprendre, dit M. Lainey, que certains salariés ne seront pas prêts à s’adapter. Dès le départ, il faut savoir que certains vont quitter le navire et d’autres embarquer pleinement dans l’aventure. »

Garder le cap

« C’est lorsque le bateau est dans la tempête que l’on voit apparaître les fondements d’une entreprise », constate M. Lauzier. Il est donc essentiel de maintenir une culture d’entreprise dynamique si l’on souhaite affronter les obstacles et les embûches de notre organisation. Puisqu’une « une bonne culture d’entreprise est la garantie d’une entreprise forte à long terme, ajoute-t-il, et la solidité permet de rejoindre plus aisément les objectifs financiers comme stratégiques. »

La culture d’entreprise est aussi un moyen de s’affirmer à l’extérieur de l’organisation. On peut penser au Cirque du Soleil qui a pour slogan « Stimuler l’imaginaire » ou Toyota qui veut « Faire toujours mieux ». Offrir une vision forte et innovante permettra d’attirer des investisseurs et des employés. « En outre, c’est un excellent outil pour départager les candidats que l’on souhaite embaucher », précise Pierre Lainey.

« La culture d’entreprise doit être le phare, le guide et il ne faut pas perdre celui-ci dans les actions quotidiennes », conclut M. Lauzier. Et vous, êtes-vous un bon capitaine de navire?

Copyright Workopolis. All rights reserved.