Partir à la retraite… et revenir sur le marché de l’emploi

par Josiane Roulez

Les raisons de revenir sur le marché de l’emploi après avoir pris sa retraite peuvent être nombreuses, mais quelles qu’elles soient, on ne se lance pas n’importe comment dans l’aventure. Marie-Paule Dessaint, coach en carrière et conférencière, livre ses trucs pour bien faire les choses.

1. Accordez-vous un temps de repos et d’exploration
Accordez-vous au moins trois mois de repos avant de recommencer à travailler. « Il faut déconnecter du travail, sortir du tourbillon, réfléchir et explorer les secteurs possibles d’activités », conseille Marie-Paule Dessaint. Interrogez-vous aussi sur vos motivations à retourner au travail : est-ce pour apprendre et vous développer, pour socialiser, pour sortir de la maison ? Parfois, il existe de meilleures façons de combler ces besoins que le travail.

2. Sachez qui vous êtes
Faites un bilan pour identifier où vous souhaitez aller, ce que vous ne voulez plus faire et les aspects du travail qui vont vous manquer. « Les facettes du travail qui nous manquent correspondent à nos besoins fondamentaux. La retraite est le moment de redécouvrir des dimensions de soi qu’on ne pouvait exploiter au travail, comme un côté artiste, par exemple. Pour faire de bons choix, il est crucial de redécouvrir qui l’on est vraiment », soutient Marie-Paule Dessaint.

3. Choisissez un travail qui vous convient
« Ne vous précipitez pas dans un type d’emploi que vous connaissez bien mais qui ne vous plaît plus », recommande la coach. « À la retraite, il faut trouver du plaisir dans le travail. Dans le doute, prenez un emploi passerelle, c’est-à-dire un poste que vous pouvez quitter facilement, qui vous donne la possibilité de faire marche arrière. »

4. Explorez de nouveaux horizons
« Profitez de la retraite pour explorer un domaine nouveau », suggère Marie-Paule Dessaint. Les retraités peuvent s’accomplir dans de nombreux secteurs : voyage, hôtellerie, médias, santé, événements, finances, enseignement, mentorat, entrepreneuriat… Avant de se lancer en affaires, toutefois, il sera bon d’évaluer adéquatement si on a la fibre entrepreneuriale.

5. Soyez conscient de votre valeur
Avec le déclin de la population, les retraités ont de plus en plus de valeur sur le marché du travail. « Les retraités sont une mine d’or aux cheveux d’argent ! », s’exclame Marie-Paule Dessaint. « Souvent, les employeurs réengagent les retraités à contrat pour bénéficier d’employés compétents, disponibles, expérimentés et encore en santé. De plus, les baby boomers ont la réputation de travailler fort et d’être fidèles à leur employeur. »

6. Montrez-vous sous votre meilleur jour
Présentez-vous comme un travailleur et non comme un retraité. « Les employeurs recherchent des personnes dynamiques, en bonne santé physique et psychologique, d’apparence soignée », explique la spécialiste. « Votre CV doit être impeccable, concis et adapté pour l’emploi. » Elle recommande aussi d’éviter de donner l’impression qu’on sait tout.

7. Après quelques années, prenez vraiment votre retraite
Nul besoin de continuer à relever de grands défis si on ne s’en sent plus la force. « Après 10 ou 15 ans, acceptez de vous laisser glisser vraiment dans la retraite. Ne luttez pas inutilement si ça devient trop compliqué. Faites place à la famille et aux loisirs pour conserver un équilibre, et acceptez de vieillir avec élégance, maturité et intégrité », recommande enfin Marie-Paule Dessaint.

En effet, il n’y a pas que le travail qui donne un sens à la vie. Réussir sa transition vers la retraite et accepter de bien vieillir est une autre manière de transmettre sa sagesse aux générations futures!

Test pour vérifier si on a la fibre entrepreneuriale

Copyright Workopolis. All rights reserved.