Que faire lorsqu’un employé démissionne (un guide étape par étape)?

By mars 14, 2017 Gestion et RH
Que faire lorsqu’un employé démissionne?

Mauvaise nouvelle : la perte de membres importants de l’équipe se produira même dans les environnements de travail les plus heureux. Alors que faites-vous quand l’un de vos meilleurs et plus brillants employés reçoit une offre d’emploi irrésistible, déménage à l’autre bout du pays ou décide de retourner à l’école? Quand un employé estimé décide de démissionner, la nouvelle est certes écrasante, mais vous devez y être préparé. 

Si vous avez été pris au dépourvu par la démission d’un employé, ces étapes vous aideront à assurer que votre entreprise n’en souffre pas.

Avoir un plan B

Ce conseil peut sembler rétrospectif lorsque vous faites face à une démission inattendue, mais il peut en fait être mis en pratique avant qu’un employé ne quitte votre entreprise. Comment? En s’assurant que plus d’une personne sait comment faire chaque tâche dans votre entreprise. Cela assure la continuité des activités et aide à faciliter la transition et la formation des futurs employés.

« Il risque toujours de se passer quelque chose, même si quelqu’un est vraiment heureux au sein d’une entreprise. Il est donc important de toujours assurer la sauvegarde des connaissances des employés », déclare Rachel Rider, cadre, formatrice en gestion et en organisation de carrière et fondatrice de MettaWorks. « Plantez cette graine dès que possible. »

Féliciter les employés

Peu importe à quel point la nouvelle vous importune, il est important de féliciter votre employé et de souligner ses réalisations auprès de la société. « Ne suivez pas l’exemple du Grincheux à ce sujet », a déclaré David Maxfield, vice-président de la recherche chez VitalSmarts et auteur de quatre best-sellers du New York Times. « Vous devriez célébrer le fait que quelqu’un que vous avez aidé à former passe à quelque chose de nouveau qui lui conviendra mieux. »

Chercher à impressionner ou pas?

Selon l’importance de l’employé démissionnaire, il pourrait être tentant d’user de tous vos pouvoirs de persuasion dans l’espoir de le garder. Les experts croient que si vous êtes vraiment certain de vouloir faire cela, vous devriez procéder avec prudence. « Si quelqu’un affirme partir pour un travail semblable, mais 30 pour cent plus payant, il dit en fait que si vous le payez plus, il pourrait bien rester », déclare Rider. « La question est de savoir combien de temps vous pensez que cette personne restera après avoir reçu une augmentation. C’est un art, pas une science, et c’est souvent une question d’instinct. »

Évaluer les risques de sécurité

Si l’employé est toujours déterminé à partir, évaluez si cette personne peut continuer d’avoir un accès continu à des renseignements et de l’équipement potentiellement confidentiels. « J’ai collaboré avec une gamme d’entreprises qui raccompagnent l’employé à la sortie le jour où il annonce sa démission, à cause des risques de sécurité », ajoute Rider.

Si vous suivez cette approche, cependant, assurez-vous de réfléchir au message qu’elle envoie aux employés actuels. En fin de compte, vous devrez trouver un équilibre entre limiter les risques de sécurité et avoir l’air de ne pas faire confiance à votre personnel.

Soigner le message

Il est temps de commencer à penser aux employés que vous avez encore. Les nouvelles voyagent rapidement dans n’importe quel lieu de travail et vous ne voulez pas que les ragots se propagent avant votre message. Quand un employé part, les gens qui restent risquent de voir la situation sous deux angles : comme une occasion de se démarquer, ou comme l’annonce de plus de travail sur leurs épaules. « Travaillez de concert avec la personne à élaborer un message pour annoncer sa décision », indique Janet Frood, formatrice d’équipe et de leadership et fondatrice de Horizon Leadership. « Communiquez-le positivement et ouvertement et assurez-vous que les gens sont conscients de ce qui se passe. »

Demander l’aide de votre employé démissionnaire

Tant et aussi longtemps que votre employé démissionnaire travaille, cette personne pourrait contribuer à faciliter la transition. Découvrez tout ce que vous pouvez sur toutes les tâches gérées par cet employé et, si c’est approprié, envisagez de demander à l’employé d’aider à former un remplaçant.

Faire une entrevue de démission

Ce n’est pas toujours une conversation facile, mais il est crucial d’en savoir le plus possible sur les raisons pour lesquelles votre employé a décidé de partir. « Souvent, la démission se base sur des raisons extérieures, mais vous devriez écouter votre employé pour comprendre exactement à quel point son départ est lié à de l’insatisfaction envers le travail ou envers vous », affirme Maxfield. « Apprenez-en autant que possible. » Maxfield recommande même qu’une entrevue soit menée jusqu’à six mois après le départ d’un employé.

Ne pas en faire une affaire personnelle

Il est naturel de se demander si le départ de votre employé a quelque chose à voir avec vous. Mais pour le bien de tous ceux qui sont impliqués, essayez de mettre de côté vos sentiments. « Sans faute, les gestionnaires sont affectés par le départ de leurs employés », dit Rider. « Il arrive donc que leurs pires côtés ressortent : ils réagissent de manière défensive, prennent un ton accusateur, se ferment. Essayez de vous contrôler, tout en sachant que la situation n’est pas agréable et qu’elle vous atteint personnellement. Les affaires sont les affaires. »

 

À lire aussi:

Comment dire à quelqu’un qu’il n’a pas obtenu le poste?

Évaluation de talents: 8 bonnes pratiques

4 erreurs typiques d’un gestionnaire débutant

7 questions d’embauche à poser à un candidat pour connaître son vrai potentiel

_______

– Suivez Workopolis sur Twitter

Copyright Workopolis. All rights reserved.