Sans plan de carrière précis, vos employés partiront probablement

By juillet 14, 2016Conseils
Conseils

Un rapport récent indique que les employés sont susceptibles de partir si on ne leur offre pas un cheminement professionnel clair. Il laisse également entendre que les employeurs qui estiment proposer un plan de carrière précis font probablement erreur.

L’enquête Employee Development Survey de Saba Software et WorkplaceTrends.com témoigne de divergences d’opinions entre les dirigeants en RH et les employés en ce qui concerne le cheminement professionnel.

D’après un communiqué de presse, l’enquête démontre en outre que les dirigeants des RH et des entreprises pourraient empêcher le départ d’une personne sur trois en modifiant leur formule. Voilà une information importante, car une enquête antérieure menée auprès des mêmes entreprises montrait que la rétention des employés devenait une préoccupation.

L’enquête révèle que 60 % des dirigeants RH croient que leur entreprise offre un cheminement professionnel précis, alors que 36 % des employés ne sont pas de cet avis. Autre donnée peut-être encore plus préoccupante pour les employeurs : 41 % quitteraient leur emploi pour un meilleur cheminement ailleurs (j’aurais même moi-même cru ce nombre bien plus élevé).
Autres conclusions d’importance :

  • 31 % des employés estiment que leur bagage d’aptitudes et de compétences n’est pas reconnu;
  • 31 % des employés communiqueraient leurs objectifs, bagage de compétences et motivations si cela se traduisait par un meilleur placement;
  • Sans égard aux avantages indirects, 72 % des employés quitteraient leur entreprise pour un meilleur salaire;
  • 45 % des employés visent un poste de gestion ou de direction au cours des cinq prochaines années.

Par ailleurs, les employeurs ne posent pas les bonnes questions, d’après les 31 % qui communiqueraient leurs objectifs, bagage de compétences et motivations.
Cela veut dire que, comme dirigeant et gestionnaire de RH, vous ne devez pas tenir les employés pour acquis. Dialoguez avec eux et posez-leur des questions précises pour savoir où ils se voient plus tard et établir si cette vision cadre avec le futur de votre entreprise.

Et, de grâce, évitez les questions alambiquées dans la « langue des RH », du genre « En quoi votre autoévaluation suppose-t-elle des occasions de progression conformes à notre orientation et nos valeurs d’entreprise? ». Ce jargon ne fait que vous nuire!

Si vous souhaitez conserver vos employés, assurez-vous qu’ils soient heureux. Ne présumez pas qu’ils sont contents d’avoir les mêmes fonctions et le même salaire pendant deux ans. Et même si vous prévoyez leur offrir une promotion, vérifiez si le déroulement des choses que vous imaginez les satisfait.
Amorcez ces conversations et évitez de perdre vos meilleurs employés!

Copyright Workopolis. All rights reserved.